Collabo Spirit

Donnez-nous les moyens et vous ne serez pas déçus. Joseph Darnand

Petit par la taille et par l’esprit, Joseph Darnand incarne à lui-seul tout ce que l’on pourrait conchier au travers du militantisme. Et pas que d’extrême-droite sur le fond, car ce zèle existe encore de nos jours où il serait vivement souhaité que les mots  » nuance »,  » contexte », et surtout  » critique », soient ressuscités de leurs trépas numériques sur les plateformes des réseaux sociaux.

Si il fut effectivement bon soldat dans la première guerre mondiale et face à Attatürk, Darnand souilla le drapeau français à partir du jour où il formula son regret d’avoir été décoré par le président de la République et non par un Roi, puisque à l’époque sa faible intelligence politique l’avait conduit dans les rangs de l’extrême-droite monarchiste. On ne peut empêcher un homme d’avoir ses convictions, d’être de droite ou de gauche, ou de ne pas aimer la personne qui est au pouvoir, mais là Darnand oubliait déjà que c’était justement grâce à la République qu’il pouvait se pâmer d’une image de héros au sein d’une mouvance qu’il finira par trouver trop molle à son goût. Ce alors que les ligueurs, les Camelots du Roi, ou l’Action Française, n’étaient pas composés de chérubins. Il eut un jugement similaire vis-à-vis des Croix-de-Feu.

C’en fera un Cagoulard!

Libéré par la plaidoirie du charismatique mais très antisémite Xavier Vallat, futur commissaire aux affaires juives sous la Collaboration, selon lequel » pour gouverner cette nation paysanne qu’est la France, il vaut mieux avoir quelqu’un dont les origines, si modestes soient-elles, se perdent dans les entrailles de notre sol qu’un talmudiste subtil », Darnand aura pourtant une nouvelle occasion d’illustrer son héroïsme lors du déclenchement de la Seconde Guerre Mondiale. Il sera fait prisonnier. Il s’évadera. Mais ne voila-t-il pas qu’au lieu de rejoindre d’autres gars de son bord entrés dans la résistance, comme l’ont fait également des Juifs qu’il aurait conchié, paradoxe qui nous inspirera une célèbre citation gaullienne  » À Londres, je n’ai trouvé que la Cagoule et la Synagogue », Darnand choisira de rejoindre Pétain défendant l’armistice avec l’envahisseur. Fondateur de la Milice, Waffen-SS, Darnand concrétisera enfin de traquer ceux qui étaient selon-lui ennemis de la France, Juifs, Communistes, résistants, des compatriotes que son idéologie assimilait à des éléments allogènes qu’il fallait épurer. Sentiment de toute puissance oblige, ses miliciens commettront aussi à l’encontre de la population française des exactions dont seraient certainement plus que capables certains activistes et trolls d’aujourd’hui au regard de leurs frasques, de leurs commentaires, qui alimentent des débats sociétaux ou font la une en rubrique cyberharcélement.

Le choix de l’étranger méne ce  » patriote à l’exil », il fera partie du fameux Sigmaringen Social Club appelé  » gouvernement en exil », puis tentera une dernière aventure en Italie. Il y sera pris. Le choix de l’étranger conduira cette ordure intégrale sur un peloton d’exécution.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s