L’Art du Pu-Putsch

On ne voit pas très bien par ailleurs par quelle qualité intrinsèque, des militaires, même en groupe, seraient plus aptes à analyser la société que les autres et à donner des leçons. Le patriotisme est une vertu, pas un diplôme ; le sens du service n’est pas non plus un blanc-seing pour se proclamer gardien du temple et arbitre des élégances. Qu’un militaire ou ancien militaire ait des convictions, c’est très bien ; qu’il croie qu’elles ont plus de force et plus de valeur parce qu’il est militaire, c’est un fantasme de prétentieux. Cela ne veut pas dire que des militaires n’aient rien à dire de pertinent, bien au contraire, mais il est possible de le faire sans se prétendre expert, hormis dans les domaines qui relevaient de son métier, avec mesure, modestie et sans faire bande. Michel Goya in La pitrerie en danger

Les visions de l’armée qu’ont les rangs d’extrême-gauche et leurs alter-egos d’extrême-droite sont caricaturales à n’en plus finir. Pour les uns l’armée serait forcément une institution aux mains de fascistes, ou d’impérialistes. Les autres, qui sacralisent une virilité fantasmée qu’incarnerait le militaire, s’en servirait pour mener à bien des répressions voire des projets à but génocidaires. Rappelons que l’armée est une institution au service de l’État, c’est-à-dire Nous ou si on est mieux précis: l’ensemble des personnes données qui vivent sur un territoire.

Dans ce pays où l’autorité est absente, où le désespoir et la colère- compréhensible des gens- fusent sous l’actualité des faits divers, des attentats, et où la tentation de faire sa propre justice s’accroît, il serait justement opportun de rappeler que les Lois de la République s’appliquent à tous, et que la ligne rouge qu’un certain Sihamedi est prié de ne pas franchir à juste raison n’est pas faite non plus pour être franchie par d’autres individus au demeurant folkloriques, Damien Rieu, Francis Lalanne, Goldnadel, ou un Geoffroy Lejeune rédacteur en chef d’un torchon dont les premiers de courvertures pseudo-disruptives sont celles d’un Der Stürmer pour boomer réac’ à côté de la plaque.

Où on souhaite justement à ce pître et à sa rédaction- ainsi qu’à celle de France Soir- de connaître par un beau matin, à six heures précises, une perquisition menée par la DGSI. Ce serait pas volé et peut-être cela calmerait-il un peu les vapeurs chez certains esprits échauffés.

Si seulement la Loi s’appliquait aussi et ainsi:

Article 412-3 du Code Pénal: «  Constitue un mouvement insurrectionnel toute violence collective de nature à mettre en péril les institutions de la République ou à porter atteinte à l’intégrité du territoire national.« 

Article 412-4 du Code Pénal:  » Est puni de quinze ans de détention criminelle et de 225 000 euros d’amende le fait de participer à un mouvement insurrectionnel :

1° En édifiant des barricades, des retranchements ou en faisant tous travaux ayant pour objet d’empêcher ou d’entraver l’action de la force publique ;

2° En occupant à force ouverte ou par ruse ou en détruisant tout édifice ou installation ;

3° En assurant le transport, la subsistance ou les communications des insurgés ;

4° En provoquant à des rassemblements d’insurgés, par quelque moyen que ce soit ;

5° En étant, soi-même, porteur d’une arme ;

6° En se substituant à une autorité légale. »

Quant à Marine Le Pen, Éric Zemmour, Philippe de Villiers, ou Nicolas Dupont-Aignan, que l’Histoire les juge pour ce qu’ils sont: des guignols!

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s