Pukhtu Secundo

I’m not ready to die but ever ready for bury a guy
They’re not ready for I
I can see the fear in they eye…

It’s murda

Le terme Pukhtu renvoie aux valeurs fondamentales du peuple pachtoune, l’honneur de soi – ghairat – et celui de sa famille, de sa tribu – izzat. Dire d’un homme qu’il n’a pas de pukhtu est une injure mortelle.

Suite et fin du diptyque entrepris par DOA qui reprend là où le lecteur avait été laissé: dans une narration dense faisant éclore des questions en suspens. Que va-t-il arriver à X, à Y, ou à Z, étant donné qu’en connaissance des enjeux les dés sont pipés? Par quel moyen les auteurs de manigances vont pouvoir s’en tirer en minimisant les éclaboussures…ou pas! Que va-t-on apprendre de nouveau que nous ne sachions pas ou que nous nous doutions un peu déjà…

En cet Afghanistan pris entre le Marteau de l’envahisseur/libérateur dont les populations se sentent déçues – écoeurées- et l’Enclume Fondamentaliste qui a pris les commandes de la résistance ça continue de puer, mais tellement que ça parait inévitable que quelques journalistes décident d’en faire un scoop pour alerter une certaine opinion publique occidentale intoxiquée à grand coup de consumérisme. L’Afgha reste le pays de tous les dangers. On est en 2008, quelques mois avant la première élection de Barack Obama ( laquelle ne fera que faire empirer la situation au M.O).  Les Talibans revanchards continuent de pousser tandis que des miliciens de SMP américaines comprennent qu’il va falloir bien, un jour ou l’autre, lever le camp…car la perte de membres aimés ou pas ça finit toujours par peser sur le moral ( en scène d’ouverture nous avons droit au supplice d’un mercenaire kidnappé). L’ISI Pakistanaise n’est jamais loin et on ne sait pas vraiment à quel jeu elle joue. Les intérêts autour du trafic d’héroïne priment, voila pourquoi certains pensent qu’il est préférable de sacrifier par centaine de milliers des individus faits de chair et de sang. Mais ce trafic ça peut exploser à la gueule de certaines personnes souhaitant rester dans l’ombre et aux commandes. Quant aux journalistes si on peut y avoir recours pour donner des informations cruciales, ils peuvent aussi se retrouver  » comme par hasard » dans un échange de tirs ou servir de caution en attendant des sommes d’argent astronomiques exigées ( c’est que le Djihad coute cher, même d’un point de vue Déobandi/Pachto)….voire pire!

La création de la République Kosovare aurait-elle un côté farce macabre que ça ne nous étonnerait pas. Ainsi, parmi ceux que nos forces gouvernementales auraient soutenus contre l’horrible et affreux rouge-brun Milosevic…nous retrouvons une bande de criminels hauts-placés cul-et-chemise avec la mafia Albanaise. Point question de maison jaune mais sont évoqués des trafics de drogue et de blanches ( voir la scène où l’un des criminels évoque le dressage d’une nouvelle recrue). Cette bande est pote avec l’un des antagonistes principaux de DOA: un haut-gradé de l’Armée Française qui a su détourner l’appareil pour assouvir ses propres intérêts. Rien n’est pire qu’un imbécile ayant des relations. Dans cette odyssée néo-noir shakespearienne sous amphét’ c’est justement lui qui provoque un personnage qu’il aurait mieux valu éviter de sortir de sa tranquillité. Mieux vaut éviter de réveiller un Lynx qui ne dort que d’un oeil. Sans spoiler disons que des fois il faut éviter de croire que tout se tiendrait à des formalités convenues ou implicites.

pukthusecundo2

Shakespeare, parlant de lui, aimait sous-entendre que les médiocres sont tellement suffisants et dépassés par leurs petites ambitions qu’ils ne se doutent pas une seule seconde d’être des pantins. D’autres personnages basculent dans la Démence ( être ou ne pas être), quand d’autres doivent s’attendre à être tirés par le haut lorsque des circonstances extraordinaires les y poussent. Disons que l’un des protagonistes va être  » claquemuré  » dans une situation terrible où sa vie ne tiendra qu’à un fil. La chose faisant que trois autres personnages cruciaux choisiront de s’en remettre à leurs consciences.

Le rôle de la tête-à-claque revient à une enfant-gâtée issue de la noblesse décadente: une Aurore ( la Belle-aux-Bois-Dormant) maintenue dans un état secondaire par son amant-dealer qu’elle prend pour le Prince-Charmant et qui se révèle être le Dragon malgré tous les déboires endurés suite à des accès de nymphomanie. C’est aussi une victime.

Me viens en tête la réflexion d’un certain Monsieur du Renseignement-  fasciné par les patriotisme Russes, US, et Israéliens-autour de la reconnaissance qui devrait être due aux espions français qui font un métier difficile. De la part d’un ancien du Service d’Action de la DGSE, on doit reconnaître que c’est touchant. Et puis c’est vrai les Russes, les Américains, et les Israéliens, ils sont fiers de ce qu’ils sont. Admettons. Nos services secrets empêchent un attentat ou une ingérence étrangère? Super! Nos services secrets mettent à nu un réseau djihadiste? Super. L’élimination d’un chef djihadiste? Super…Ah il y avait sa femme et ses enfants encore à l’aube de leurs vies! Là, c’est moins super et ça enclenche de vives polémiques. S’agissant des  barbouzeries minables et petites affaires commises sous couvert de raison d’état, lorsqu’elles sont avérées, même les plus ultranationalistes d’entre-nous auraient du mal ne pas dire  » Pas Super« .

Dans son premier opus DOA, néanmoins, s’éparpillait avec des avalanches de petits détails qui désorientait l’oeil du profane. Le second et dernier volume a le mérite d’être plus limpide et syncho. Pas de surenchère dans la violence comme chez beaucoup, le Shrapnel qui explose suffit amplement…

Note: 16/20.

I will see you burn alive/ Screaming for your God/ I will watch you die (…) When you reach ground zero you will have killed the enemy / The great Satan…

 

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s