On le surnommait Papa Doc!

Figure incontournable de l’histoire Haïtienne le président à vie François Duvalier marquera à jamais les esprits par sa politique de terreur additionné à un niveau de corruption faisant qu’aujourd’hui encore la première république noire est quasiment réduit à la féodalité.

Son surnom il le doit grâce à son statut de médecin en milieu rural, Duvalier fut diplômé de l’université de médecine de Port-au-Prince. Politiquement, il se situera dans un nationalisme noir basé sur la lutte des classes, ce qui à l’époque était courant parmi les populations noires souvent mises à l’index et victimes de politiques répressives ( USA, Afrique du Sud, mais aussi les contrées caribéennes), à ceci près que l’élite visée n’est pas  » blanche » mais qualifiée de « mulâtre » ( prétextant être le rempart contre le retour des colons celle-ci s’était quasiment tout octroyée, en plus de paraître nègre pour les Français  et Français pour les Noirs Haïtiens). Duvalier se fera alors le chantre d’une interprétation radicale de la négritude ( le Noirisme)…en étant l’époux d’une mulâtresse avec laquelle il aura trois enfants, dont Jean-Claude alias Baby Doc.

C’est après avoir essuyé une tentative de coup d’état que Duvalier crée,  en compagnie de Clément Barbot chef de la police, les Volontaires de la Sécurité Nationale plus connus sous le nom de Tontons Macoutes, ça renvoyait au personnage folklorique du Tonton Macoute un vieux paysan équivalent au croque-mitaine. Clairement, le modèle d’inspiration s’avère être les Chemises Noires de Mussolini et sous plusieurs prétextes flous ou avérés- peur du communisme, tentative de coups d’états- Duvalier réduira à néant les libertés publiques, interdira tous les partis d’opposition, et entretiendra la corruption. Ironie du sort: Clément Barbot sera à son tour assassiné par la propre milice qu’il a formé ( suite à une tentative de putsch). Aussi signera-t-il un court accord avec le dictateur voisin dominicain Rafael Léonidas Trujillo dit le Bienfaiteur, accord selon lequel aucun des deux ne toléreraient sur leurs territoires respectifs la présence d’opposants en exil ( Dominicains comme Haïtiens), après tout Trujillo– qui avait lui-même des origines noires- avait déjà fait massacré des ouvriers haïtiens par souci de préserver la pureté dominicaine ( c’en dit long sur le personnage!).

Soutenant la Guerre Froide contre l’ennemi Soviétique, et l’opération Baie des Cochons, les USA lui ont donné un soutien officieux. L’anticommunisme a servi pour instaurer la mise en place des cartels sud-américains et de leurs trafics de drogue à échelle mondiale- là-dessus Duvalier s’est également enrichi, et son successeur de fils Président à Vie a été plus loin en convertissant son pays en plateforme en plus de planter un des bordels de luxe avec des prostituées tout droit ramenées de Miami ( où vit une importante communauté haïtienne). Les opposants de Baby Doc soupçonnent ce dernier de s’être livré aussi au trafic d’organes.

Plongeant son pays dans une terreur absolue Duvalier rétablira le culte Vaudou, malgré que les Haïtiens sont en majorité catholiques pratiquants. Il disait être un Houngan, un maître de cérémonie ( Duvalier sera excommunié par le Vatican). Il y a encore des spéculations autour d’éventuelles pratiques de magie noire- si on s’en tient à d’autres faits moins risibles que les sorts que Duvalier prétendait pouvoir jeter il était très proche, à l’instar d’une multitude de personnalités politiques caribéennes, de figures liées au monde Vaudou. Encore une fois il faudrait s’inscrire en porte-à-faux avec les clichés dignes des productions hollywoodiennes. Le culte Vaudou n’est pas une religion satanique. Née parmi les esclaves, tirant ses racines du Togo et précisément des Yorubas, c’est un syncrétisme mélangeant plusieurs cultes animistes avec le culte des Saints catholiques et chez lequel la superstition prime sur tout le reste- d’ailleurs, constatons que partout ailleurs qu’en Occident et dans le monde Arabe le Christianisme ainsi que l’Islam se sont diffusés sous couverts de syncrétismes que le plus caricatural des fanatiques puristes associe inévitablement au satanisme. Comme les Cathares les pratiquants du Vaudou s’appuie sur la dualité Bien/Mal ( Bénéfique/Maléfique). Mais, évidemment, dans les cervelets de certaines personnes si la réussite sociale passe par le sacrifice du plus pur des enfants…Duvalier se dira incarnation du Baron Samedi, autrement dit la figure la plus terrifiante du folklore Vaudou ( on comprendra pourquoi lors du renversement de Baby Doc, le 8 Février 1986,   des milliers de Haïtiens se sont rués sur la sépulture de Duvalier pour excaver le corps de celui-ci  et le tailler en petits morceaux!).

Baron Samedi

Quant au fils Duvalier il a longuement vécu en exil, en France, sans être inquiété par des procédures d’expulsion en dépit du fait que notre administration a refusé de lui donner un titre de séjour ( Baby Doc a mené une vie luxueuse jusqu’à un divorce coûteux). Il est actuellement en instance de jugement.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

w

Connexion à %s