La Trance Goa

Trance goa

Véritable phénomène interplanétaire la Trance Goa est un point de jonction entre la modernité et la tradition. Comme son nom l’indique elle prend racine dans l’état indien de Goa et attire chaque année une masse de touristes considérables même si l’intérêt commence à baisser depuis l’apparition du piratage.

Goa fut dans les années 60 et 70 une véritable Mecque à Hippie. On le sait, ils ont formé des petites communautés béates autour de gourous qui pouvaient s’avérer parfois être des escrocs, voir des pervers.

C’est dans les années 90 qu’est née celle que les encyclopédies répertorient comme Trance Psychédélique, et la Trance Goa n’est en fait qu’une sous-catégorie ( parmi lesquelles nous avons la Psytrance, le Full On, le Dark ou versant Industriel, la minimal Psytrance, l’Ethno Trance). Elle est la forme la plus ancienne avec ses sonts référentiels au psychédélisme old school.

La particularité de la Trance Goa est qu’elle prend racine sur un folklore bien antérieur à la venue des sons industriels. Il y eut et il y a encore d’autres tentatives de mariage à travers le monde, que ce soit en Chine, au Japon, en Europe, en Amérique du Sud, ou en Afrique, certains musiciens ont et essaient toujours de combiner tradition et modernité quitte à rompre avec les standards du commercial globalisant. L’un des derniers nouveaux nés est le Raggatek, lequel est un mélange de Reggae et de Techno qui doit faire hurler les puristes.

La Trance, généralement, va donc au-delà du trois minutes trente afin de déclencher l’état second chez ses auditeurs. Les études des psychologues ( Jung, Freud), ou des anthropologues ( Levi-Strauss, Malinovski), prouvent que l’Homme est ritualisé. Naturellement, les rituels différents: jets de pierres groupés sur la Kaaba pour les Musulmans, danses répétitives à n’en plus finir chez les tribus Africaines qui se sont construites sur la rythmique, variations indispensables pour les Européens d’antan. J’entends certaines voix condamner l’absence de rituel via ce qu’elles désignent comme résultant de la modernité, mais je serais tenté de leur rétorquer qu’une bande de potes qui se retrouvent avec canette de bière et spliffs observent eux-aussi un rituel, et les technoheads qui se défoncent aux substances chimiques- dont le LSD hallucinogène- répètent quelque part l’exercice cherché par les hommes ( états seconds, interactions).

Malheureusement, la Techno est une révolution manquée. Tuée dans l’oeuf. Aujourd’hui, on a plutôt l’image superficielle des danseurs de Tecktonik qui veulent se faire remarquer ou celle du Gabber au look agressif de cesse confondu, ou assimilé par lui-même, à une formation politique extrême sur l’échiquier politique. Ce qui a fait beaucoup de mal à la techno, et empêche encore de faire germer d’autres mouvements, sont évidemment ces événements grotesques si propices à la manipulation de masse ( Aurora Boréalis, Love Parade, Techno Parade) aux cours desquels l’observateur, finalement, n’est pas surpris de la présence de sponsors participant à l’ère néo-libérale.

Publicités

2 réflexions sur “La Trance Goa

  1. Alors là désolé mais là il faut faire ses devoirs…tout cela est très incomplet, voir carrément réducteur.
    A vous lire on dirait que le mouvement techno est mort. C’est archi faux! La techno underground est bien vivante et a donné naissance à bien plus de ramifications que la trance, qui il est vrai est un peu à part, bien que de plus en plus de soirées mêlent ces styles aujourd’hui.
    Je n’ai pas le temps de vous faire un cours d’histoire là maintenant, je tombe sur cet article juste avant d’aller au lit et je réagis à chaud.
    Pour quelqu’un qui utilise un pseudonyme comme « spiralezone », c’est un comble!
    Renseignez vous sur le mouvement des free parties, toujours très vivant bien que beaucoup moins médiatisé, et dont l’un des groupe fondateur se nomme justement « spiral tribe ».
    De plus, la trance a elle aussi un coté très commercial.

    Bref, j’ai lu pleins de bons articles grâce à vous… mais là c’est pauvre.

    1. C’était mon premier article! Un peu d’indulgence. En fait je disais que c’était une révolution manquée à cause du tournant commercial. Mais certainement qu’il reste de l’underground. J’aime bien Infected Mushroom.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s